Archives:
Ca, c’est dit !

Critiques et actus rock du moment.

E3 : Monkey Island : Special edition

Toujours en direct de l’E3, voici une annonce qui me fait bouillonner d’impatience et frissonner de plaisir. Il s’agit de la réédition du jeu culte de 1990, The Secret Of Monkey Island.

Lire plus »

http

Bon délire ce concept lancé par John Batard !

Vous aussi, donnez votre http.

http://    http://    http://    http://     http://

Sorties CD

Aujourd’hui, 2 sorties CD à ne pas manquer.

Tout d’abord la réédition du premier album de Lenny Kravitz, Let Love Rule. Pour son 20ème anniversaire, l’album a été remasterisé et agrémenté de versions demo et live. Le live à Boston de 89 est d’ailleurs une vraie perle avec des morceaux comme Freedom Train ou Let Love Rule à ne pas manquer !

Je note aussi la sortie de Sound Of The Universe par Depeche mode. Si je n’ai pas une culture très poussée de ce groupe, je n’en reste pas moins sensible à leur créativité new wave sur des titres comme I Just Can’t Get Enough, Personnal Jesus ou Enjoy The Silence. Wrong, premier extrait de ce nouvel opus m’a donné envie d’en savoir sur ce groupe culte de 80′s. Rendez-vous sous peu pour vous donner un avis plus détaillé.

Adieu Bashung

Mort à 62ans samedi 14 mars 2009, Alain Bashung aura marqué de son empreinte vocale l’histoire de la chanson française.

R.I.P

Critique : Tonight Franz Ferdinand

Sorti il y a déjà un mois, le 3ème album des écossais de Franz Ferdinand n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Les critiques sont rapidement parues sur la toile et je débarque un peu après la bataille. Il faut dire que Tonight m’a donné du fil à retordre et m’a surtout demandé pas mal d’écoutes.

En octobre dernier, le titre Lucid Dream me faisait attendre avec impatience la sortie de cet album. Groovy à souhait, Franz Ferdinand semblait explorer de façon inspirée une nouvelle manière de composer. C’est donc avec une envie de sauter dans tous les sens que j’ai débuté l’écoute de Tonight quelques jours après sa sortie.

Lire plus »

Dessous de verre Rock

Ils sont pas beaux mes dessous de verre rock ?!
Voilà le beau cadeau que m’a confectionné ma chérie avec ses 10 petits doigts.

C’est juste génial comme idée et trop original! Je vous laisse admirer plus de photos dans la galerie et apprécier la boîte de rangement façon lecteur cassette. Le clin d’oeil rock est du plus bel effet à l’heure de l’apéro.

Il ne me reste plus qu’à soudoyer ma petite femme à chaque occasion (anniversaire, noël, fêtes, hanoucca, …)  pour qu’elle élargisse ce début de collection ;)

Neige, Fromage et Rocknroll

Après une très belle semaine revitalisante à la montagne, dans cette région d’auvergne qui sent bon le saint-nectaire, me voici de retour. J’ai bien tenté de ramener la neige mais il faut dire qu’elle ne tient pas très bien sur les trottoirs parisiens…
Je disais donc, retour dimanche soir après une semaine au calme. Je retrouve le volant de ma voiture abandonnée au parking et allume la radio qui n’avait pas titillée mes oreilles depuis 10jours. Lire plus »

Edito

Une nouvelle année commence, il est l’heure de regarder dans le rétro et de se remémorer le meilleur de 2008. Tous les ans j’aime relever les 4 artistes ou groupes qui ont marqué l’année passée. Je les classe en 4 catégories :
Rock / Pop / Français / Coup de coeur

Voici leur classement selon BooGee’S :

Lire plus »

2009

Do you speak english ?

Après ma 1ère année d’anglais en 6ème et un très remarquable 4,5/20 de moyenne sur mon relevé de notes, la réponse était sans conteste : non.

La solution au problème se trouva dans la musique en compagnie de mon oncle James, anciennement barman chez les Grands-Bretons. Ainsi, tous les samedi après m’avoir embarqué sur sa belle moto (une Triumph Trophy à l’époque ? je ne sais plus), nous passions quelques heures sur l’écoute et la traduction d’un morceau.

C’est comme ça qu’il me vient toujours de bons souvenir quand j’entends Englishman in New York (Sting), Lemon Tree (Fool’s Garden), Lady in Red (Chris de Burgh) ou Heal the World (Michael Jakson) . Ces titres ont vraiment marqués mon enfance et, parmis tous, Sting est sans doute celui qui laisse la trace la plus indélébile.

Quant à savoir si mon niveau d’anglais a progressé, je vous répondrai qu’à court terme : oui; mais avec le temps croyez bien que celui-ci s’est considérablement dégradé…