When You’re Strange

A l’occasion de la sortie du rockumentaire When You’re Strange, les Doors font leur entrée dans la boîte à papy et trouve une place d’honneur au panthéon des icônes rock.



Le 9 juin prochain sort sur grand écran When You’re Strange, un documentaire sur les Doors bien évidement. Impossible de passer devant cette affiche sans que quelques accords de guitare et des paroles empruntent de poésies ne m’envahaissent : « People are strange when you’re a stranger, Faces look ugly when you’re alone ».

Ce rockumentaire fait d’archive tournée entre 66 et 71, déjà annoncé comme culte, retrace le parcours mythiques d’un groupe à la fois au seuil du paradis et de l’enfer. Porté par un leader charismatique nommé James Morisson, disparut trop tôt comme bien d’autres à son époque (Joplin, Hendrix), les Doors ont profondément marqués l’Amérique des 70′s. Entre spleen et poésie, crie de rage et hurlement de joie, le groupe a porter l’étendard d’une Amérique assoiffée de liberté.

Voici donc l’occasion pour moi de faire un tour de mes classiques. Et je suis surpris de finalement ne connaitre que si peux de morceaux des Doors. Alors, puisqu’il n’est jamais trop tard pour en découvrir plus je vais vite m’empresser d’aller voir ce film ! Et en attendant je vais vous proposer les 7 titres incontournables qui, pour moi, représentent les Doors.

Un Commentaire

  1. Esprit Rock a ajouté ces quelques mots le 22 août 2010 | Permalien

    Un rockumentaire bien fait, mais trop court (à mon goût), jouant un peu sur la hype (narré par Johnny Depp, oui, mais pourquoi lui?) qui aura au moins le mérite d’en apprendre un peu plus à tous ceux qui ne voyaient en Morrison qu’une belle gueule reposant au Père-Lachaise…

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre e-mail n'est jamais ni publié ni partagé.