Acid Jazz

Si n’est qu’à travers les chansons de Jamiroquai, je ne connaissais pas grand chose du mouvement Acid Jazz et ses représentants. Aujourd’hui je comble cette lacune et découvre des groupes extraordinaires comme The Solsonics, The Brand New Heavies ou Incognito. Dans l’Acid Jazz on retrouve toute la beauté du Jazz avec ses cuivres et toute […]



Si n’est qu’à travers les chansons de Jamiroquai, je ne connaissais pas grand chose du mouvement Acid Jazz et ses représentants.

Aujourd’hui je comble cette lacune et découvre des groupes extraordinaires comme The Solsonics, The Brand New Heavies ou Incognito. Dans l’Acid Jazz on retrouve toute la beauté du Jazz avec ses cuivres et toute la force rythmique du Funk, de la Soul et du Hip Hop. Quand on laisse tomber ses oreilles dans l’Acid Jazz (non elles ne fondent pas !), on assiste à de pures moments de groove soutenus par des lignes de basse funky et sublimés par des solos de trompettes et de sax’ à tomber à la renverse.

Quitte à découvrir ce style, autant commencer par un chef d’oeuvre; certes peu connu, mais dont les instigateurs sont des pointures. Prenez Nick Van Gelder le premier batteur de Jamiroquai, Simon Bartholomew le guitariste des Brand new Heavies, Nick Seymour le bassiste de Soul II Soul et vous vous retrouvez face au trio de solistes sans doute le plus inspiré de l’histoire de l’Acid Jazz : Akimbo. Et pour la peine je vous cale une tranche de l’album On Top (1998) entre les oreilles.

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre e-mail n'est jamais ni publié ni partagé.