Trésor caché

Je ne pensais pas dire ça un jour mais il y a fort à parier qu’en 2008 la scène rock française nous révèle de très grands talents. A commencer par mon gros coup de coeur de la rentrée, The Hopper et l’album Deergirl qui sortira le 28 janvier prochain. Enregistré à Seattle sous l’aile du […]



Je ne pensais pas dire ça un jour mais il y a fort à parier qu’en 2008 la scène rock française nous révèle de très grands talents.

A commencer par mon gros coup de coeur de la rentrée, The Hopper et l’album Deergirl qui sortira le 28 janvier prochain.

Enregistré à Seattle sous l’aile du producteur Ryan Hadlock (Gossip, Foo Fighters, The Strokes …), il n’y aura rien d’étonnant à ce que cet album soit une surprise de taille. Avec des bases rock incontournables, guitare – bass – batterie, le groupe se dote de deux atouts indéniables avec les voix de Dorothée et Aurélia. L’une est douceur, l’autre est colère. Une double facette qui nous sort rapidement des clivages du rock français avec une part plus importante faite à des riffs de guitares aériens. Le rythme n’est pas linéaire, on joue sur la temporisation et les montées crescendo des voix et des instrus. Sur des morceaux comme Malcom ou Tomorrow is a Mystery je me suis tout simplement retrouvé hypnotisé par la patate et la sensibilité des ces deux nanas.

Mieux que mes mots, leurs premiers extraits en écoute sur MySpace sauront vous convaincre comme ils ont su me convaincre dès les premières notes.

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre e-mail n'est jamais ni publié ni partagé.