Message du Ministère de la Femme

Vous avez forcément entendu les dernières facéties de Michael Youn. Après Fous ta cagoule ou la parodie scène rap française et l’excellente réplique à Diams, en duo avec un Pascal Obispo totalement décalé, un ami m’a fait partager son morceau favori, extrait de l’album du groupe Fatal Bazooka, intitulé C’est une pute. Je note une […]



Vous avez forcément entendu les dernières facéties de Michael Youn. Après Fous ta cagoule ou la parodie scène rap française et l’excellente réplique à Diams, en duo avec un Pascal Obispo totalement décalé, un ami m’a fait partager son morceau favori, extrait de l’album du groupe Fatal Bazooka, intitulé C’est une pute.

Je note une touche d’appréhension et de stupéfaction dans vos yeux: « C’est une pute… profond comme titre… ca promet… », « Il arrive à vendre des albums ce mec ?! ». Bon ok ! Ne vous attendez pas à du Michael Youn faisant dans la dentelle. Ma première réaction a été de rire, bah oui je suis un mec on se refait pas. Puis j’ai réécouté la chanson en lisant quelques commentaires sur des forums. Des personnes étaient outrées, choquées par cette chanson semble-t-il misogyne de prime abord.

Pourtant, passé le cap de l’effarouchement ou de la susceptibilité, cette chanson reste tout de même révélatrice de la dévalorisation de la femme dans des expressions courantes de la langue française. Ce n’est pas très fin mais il fallait le faire remarquer monsieur Youn.

Un Commentaire

  1. Cha' a ajouté ces quelques mots le 20 juin 2007 | Permalien

    Dévalorisation de la femme dans la langue française et dans les clips musicaux notamment… J’avais matté un documentaire l -dessus sur Arte il y a un certain temps… Autant vous dire que ça m’avait foncièrement énervé ces nanas qui rentraient dans le jeu de ces « pseudos » mecs…. qui ne jugaient la femme qu’en ces termes « les nanas sont que des putes et des chiennes ».Au moins c’était dit… Et les nanas qui étaient en totale admiration (????) devant ces gars. C’est n’y rien piger!!

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre e-mail n'est jamais ni publié ni partagé.